Adji, mon chat à moi

Publié le par Molette

Adji, c'est mon chat à moi. 

Il a bientôt onze ans. 

Je l'ai récupéré quand je faisais des gardes, en quatrième année, il y a bien bien longtemps...

A l'époque c'était un petit chat de rien du tout. Trois - quatre mois, un tigré et blanc banal, comme il en nait des pelletées chaque printemps. 

Il est arrivé en urgence sous le bras de sa maîtresse, une mama beur accompagnée de ses cinq enfants.

Ce con de chat avait sauté du 7 ème étage. 

Il s'était fracassé sur le trottoir, en bas. 

Et encore, fracassé c'est un doux euphémisme. 

Avec ma cop's Patho Anomyme, qui faisait les gardes avec moi, on fait les radios et là, misère, y'avait un chouette nombre d'os tout cassés... Les deux radius, les deux ulna, un col fémoral, le bassin en deux endroits différents... Un vrai puzzle, le minou. 

Et pis comme c'éatit un tout petit chat, les fractures des avant bras, c'était du multi-esquilleux de chez multi-esquilleux. Un feu d'artifice d'esquilles....

Donc, bon, pas terrible, terrible, l'avenir du petit minou de la cité. 

Bien évidemment, la dame, elle pouvait pas du tout payer pour les frais que tout ça allait engendrer. 

Gentiment, elle a payé la consult et les radios, et elle s'en est allée, avec ses cinq enfants mais sans le chaton. 

Qui est resté sur la table de consult. 

En face de moi. 

Ce con de chat , il ronronnait tout ce qu'il pouvait en me regardant, les yeux mi-clos et en patounant la table de consult avec ses pattes toutes cassées en feu d'artifice d'esquilles. 

Con de chat. 

Le Doléthal est resté dans l'armoire, ce soir-là. 

Plutôt, j'ai pris le téléphone. 

Applelé Pépère, qui à 500 km de là regardait tranquillement un match de foot, tout à fait ignorant du fait qu'un chaton tout con venait de se fracasser du haut de 7 étages et, après avoir été abandonné par ses propriétaires, avait fait fondre la véto chargée du cas, qui allait annoncer à son petit ami qu'elle adoptait le chaton suicidiaire.

Salut Pépère, je crois bien que je viens d'adopter un chaton. 

Quoi?!!

Ben oui, attends je te raconte....

(récit exhaustif et gorgé de détails attendrissants et larmoyants)

Rhhhaaaaa, tu fais chier avec tes animaux... Attends, y'a but, y'a but!!!!! il est mangifique, c'est Adji qui marque, c'est trop beau!!! Bon, ok pour le chat si tu l'appelles Adji.

Ben oui, Adji, Matou ou Corbeille à papier, moi je m'en fous tant que je peux ramener la petite boule d'amour dans ma maison. 

Pour le retour à la maison, ça n'a pas été tout de suite. 

D'abord, on a retiré la tête de fémur séparatiste. 

Ensuite on a enlevé les testicules. 

On a rajouté un tatouage dans une oreille.

Et on a laissé reposer 3 semaines en cage, histoire de rassembler les multi esquilles des patounes avant. 

Et pis ce fut le ramenage à la  maison. 

Adji est le chat le plus gentil du monde. Il est super fort en calin et en ronron.

Il est trop fort pour dire je t'aime en fermant à moitié ses yeux. 

Petit,  il dormait sous ma couette, enroulé au creux de mon ventre. En plein milieu de la nuit, il m'enfonçait ses griffes dans le ventre, juste pour voir.

C'éatit vite vu, il se faisait dégager doucement, eut égard à ses multiples fractures, mais fermement. 

Il s'en foutait, il remontait aussi sec. 

Adji, il a gardé une démarche de déglingo, il a les avant-bras arqués on dirait un bouledogue, le cul tout serré et il marche tout de traviole. 

Ca ne l'empêchait pas de me suivre dès que je partais en balade avec Ostrale. 

Et de se coucher en miaulant au secours au bout de dix minutes. 

T'as l'air con, en balade en forêt avec un chat qui ronronne dans les bras...

Adji, il a gardé un certain désamour pour tout ce qui touche au médical depuis son hospitalisation. Alors il est super chiant à soigner: injection, comprimé, tout est galère avec lui. 

Adji, il a onze ans, et il est insuffisant rénal depuis cinq ans. 

Il mange une alimentation adaptée, et depuis quatre mois, il a son cacheton d'IEC tous les jours. 

Tous les jours. 

Putain de con de chat. Elles piquent, les griffes d'Adji tous les jours....

Adji, ce soir, il est à la clinique sous perf. Hier, je l'ai amené pour doser son urée vu qu'il avait l'air tout pas bien, tout sec. 

La machine a dit 3.2. 

C'est pas bon du tout du tout. 

Les autres valeurs sont pas bien non plus.

Adji, il a toujours laissé les enfants lui faire les pires misères, malgré les fractures et l'arthrose. 

Mais pour poser le cath, je te dis pas...

Adji est sous perf. 

Il va redémarrer cette fois encore, je le sais.

Mais ça va devenir de plus en plus difficile de le garder à flot. Et il faudra suivre le même cheminement que pour Ostrale. 

Et finir par rendre les armes et le laisser partir. 

Mais pas tout de suite, j'espère. 

Parce que Adji, je ne peux pas encore le laisser partir. Pas possible. 

Alors, il va redémarrer, revenir à la maison, faire des calins le soir et chasser ses souris pour encore un moment. 

Point à la ligne.

Nonmého. On va pas se laisser emmerder par un con de chat, quand même.


P1010388



Commenter cet article

Comportementaliste canin senlis 25/04/2012 14:18


Très touchante cette histoire et très bien écrite! Un beau sauvetage et je souhaite encore de longues années de bonheur à Adji :)

Pupucefreewoman 16/04/2012 16:47


Des nouvelles !


Voilà, moi aussi j'ai versé ma larme . Après avoir perdu un certain nombre de "cons de chats" dans des circonstances
aussi diverses que variées mais toujours innovantes, en voir un s'en sortir même temporairement, ben ça me fait penser "fuck la mort" et ça fait du bien...

Dragon d'eau 09/04/2012 19:50


Alors (1) c'est chouette que tu "re" aies le temps d'écrire parce que ça manquait. Bon d'accord je ne venais plus trop voir mais j'avoue, ça me manquait. Même qque je prends 5 minutes avant
d'aller manger-me-doucher-dormir pour te le dire (si tu connaissais mon état de fatigue tu comprendrais :-D


(2) j'ai pleurniché en lisant l'histoire touchante de Adji et son heureux dénouement : je lui souhaite encore longue vie, beaucoup de ronrons et de calins !


amitiés

Prima 14/03/2012 19:54


Allez Adji, encore un p'tit effort !


Accroche toi, p'tit gars ...