Pas passée loin...

Publié le par Molette

Y'a un truc qui bouge vaguement dans une cage de ma clinique.

C'est une petite cage, faite pour les chats, mais le truc dedans n'en occupe qu'une infime partie. Et en fait, il ne bouge pas vraiment...

Frémit tout au plus.

Hey, je crie, c'est quoi, le truc vaguement frémissant dans la cage?

Tout le monde est occupé ailleurs, je n'obtiens pas de réponse. 

Bon, tant pis, j'enquête moi-même, alors.

Je me rapproche. 

Sur une serviette, dans la cage, y'a un petit corps tout desseché qui remue faiblement. Un chaton, couché sur le côté, qui remue sporadiquement la tête, dans un inutile mouvement tout désorganisé, perdu, pré-agonique. 

Beeeeeerk... C'est pas vrai.... C'est horrible ce truc...

Hey, je crie encore, c'est quoi, ce truc en train de crever dans une cage?

Une assistante arrive. Il s'avère que le truc tout plat est bel et bien un chaton, ramassé par terre sur un trottoir par une dame, après trois jours de canicule, et qu'elle nous a apporté, pour le soigner/s'en débarrasser.

L'assistante a d'abord cru qu'il était mort, le truc tout plat, vu sa platitude.

Et pis il a bougé sporadiquement la tête. 

Bon, elle s'est dit, je le garde et on va lui donner le coup de pouce final. 

D'où la présence du chaton plat et sporadique dans la cage de ma clinique. 

D'un coup, le chat d'à côté miaule, vu qu'il y a du monde dans la chatterie, il se dit qu'il va bien réussir à choper quelques croquettes en se faisant remarquer. 

Ca marche pas du tout, mais ça motive le petit truc qui essaie de remuer, et là c'est carrément à gerber, il ne bouge plus du tout son corps à partir du bassin, c'est pathétique. 

Allez, je dis, je supporte plus de le voir comme ça, on l'endort. 

L'assistante ramasse le petit tas de poils informe et le pose sur une table, en l'entourant de ses mains. Je prépare une seringue d'anesthésique, médétomidine et kétamine, le cocktail pré-barbiturique. 

j'approche la seringue du plat chaton sur la table. Qui se retourne, se met à miauler de petits "mi..mi..mi" et me regarde. 

Ma main retombe. Découragée. la boule au ventre. 

Ben non, je peux plus, là. Je réfléchis. Nan, plus possible, il veut vivre, ce chaton. 

Je balance médétmidine et kétamine à la poubelle.

Allez, je dis à l'assistante, on lui laisse une chance. Si demain ça va pas mieux, il y passe. 

On commence par une perfusiosn sous cutanée pour réhydrater. Au passage, tiens c'est une femelle. Elle est vilaine comme tout, toute maigre, déshydratée, y'a de la diarhhée collée aux fesses, des croûtes dans les oreilles, c'est pas gagné...

Deux heures plus tard, le truc a l'air un peu réanimé. Ca trainasse toujours de l'arrière train, mais ça semble nettement mieux coordonné de l'avant. 

Je tente l'alimentation liquide dans une seringue. Ca déclenche une tornade: la petite chose veut vivre, manger et vivre....

Elle se boulotte 5 mL d'aliment hyper energétique et me croque les doigts tellement elle est fébrile. 

Hey, on se calme, petite chose informe qui pue. Tu vas t'éclater le bide, si tu vas trop vite. Ca miaule à tout va, maintenant...

Fin de journée, la petite minette se tient debout, elle attend fermement une nouvelle ration. 

On essaie de la boîte pour convalescent. 

Elle dévore, et me re-croque les doigts quand je lui retire la gamelle. 

Le lendemain matin,  quand j'arrive à la clinique, je vais droit sur la cage de la minette. 

Elle court partout, elle a la tête entière barbouillée de boîte que lui a donné le véto de nuit et elle a faim, mais faim!!!!

On a continué à la nourrir tout doucement. Au bout de trois jours, elle a compris que la nourriture ne manquerait plus et elle a arrêté de se jeter sur la moindre miette de nourriture. Et sur mes doigts. 

Au bout d'une semaine, elle avait doublé son poids d'arrivée, et la diarrhée de réalimentation s'est arrêtée. 

Au bout de dix jours, elle est arrivée à la maison, et j'ai présenté aux enfants notre nouvelle petite chatte, Kétamine du Frigo, qui n'était vraiment pas passé loin....

Petite Kétamine, qui à ce moment précis, ronronne sur ma couette de canapé. 

Petite minette tigrée, qui vient combler le vide laissé par Adji.

Elle s'en fout, elle a le ventre plein et elle ronfle.

 


photo-copie-1.JPG

Publié dans couché tard

Commenter cet article

Alice 09/04/2013 21:38


Qu'elle est belle cette leçon de vie et d'espoir, qu'elle est belle cette minette !!

michèle 10/11/2012 20:57


VICTOIRE  ! 

Prima 19/09/2012 22:10


Eh oui, les chats, ça a neuf vies, c'est bien connu...


Et quand ça ne veut pas mourir, hein ?


Welcome home, Ketamine !

cleanettte 11/09/2012 13:59


A la force de vie de ces petites betes, ça me rappelle mon chat, à l'époque chaton tout juste sevré qui a miaulé régulièrement pendant 2 jours dans notre jardin si fort qu'on l'entendait fenêtre
fermée avant qu'on arrive à le dénicher et à l'attraper.

Isa 11/09/2012 10:39


Quel soulagement de savoir que ce petit être a échappé à la seringue. Cette minette te sera reconnaissante toute sa vie. Belle vie  à Kétamine. Isa