Texte libre

alors, comme je ne sais pas comment vous faire retourner à la page d'accueil, je tente de le faire par ce module: cliquez là dessous pour revenir à la page d'accueil.

http://couchetard.over-blog.com/

 

Derniers Commentaires

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
Samedi 16 mars 6 16 /03 /Mars 10:17

Juste un petit mot pour faire dégager la pub et dire que l'écriture me manquant trop, je vais y revenir.

C'est difficile en ce moment, de trouver du temps, pour écrire, certes, mais surtout pour réfléchir, pour laisser mûrir les textes....

Mais l'envie revient, les mots se pressent, les doigts fourmillent.

Telle la sève printanière dans le xylème et le phloème de l'arbre, la prose bouillonne à nouveau dans mes veines.

Je laisse venir, ça va bien finir par ressortir....

 

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mardi 11 septembre 2 11 /09 /Sep 14:11

Pour mon papa, qui a raison de dire que ma photo de Kétamine est pourrie et qu'on croit qu'elle est rousse.

Voilà. Elle est pas rousse, elle est silver blotched tabby.

Na.

 

photo-copie-3.JPG 

 

photo--1-.JPG

 

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 10 septembre 1 10 /09 /Sep 20:59

Y'a un truc qui bouge vaguement dans une cage de ma clinique.

C'est une petite cage, faite pour les chats, mais le truc dedans n'en occupe qu'une infime partie. Et en fait, il ne bouge pas vraiment...

Frémit tout au plus.

Hey, je crie, c'est quoi, le truc vaguement frémissant dans la cage?

Tout le monde est occupé ailleurs, je n'obtiens pas de réponse. 

Bon, tant pis, j'enquête moi-même, alors.

Je me rapproche. 

Sur une serviette, dans la cage, y'a un petit corps tout desseché qui remue faiblement. Un chaton, couché sur le côté, qui remue sporadiquement la tête, dans un inutile mouvement tout désorganisé, perdu, pré-agonique. 

Beeeeeerk... C'est pas vrai.... C'est horrible ce truc...

Hey, je crie encore, c'est quoi, ce truc en train de crever dans une cage?

Une assistante arrive. Il s'avère que le truc tout plat est bel et bien un chaton, ramassé par terre sur un trottoir par une dame, après trois jours de canicule, et qu'elle nous a apporté, pour le soigner/s'en débarrasser.

L'assistante a d'abord cru qu'il était mort, le truc tout plat, vu sa platitude.

Et pis il a bougé sporadiquement la tête. 

Bon, elle s'est dit, je le garde et on va lui donner le coup de pouce final. 

D'où la présence du chaton plat et sporadique dans la cage de ma clinique. 

D'un coup, le chat d'à côté miaule, vu qu'il y a du monde dans la chatterie, il se dit qu'il va bien réussir à choper quelques croquettes en se faisant remarquer. 

Ca marche pas du tout, mais ça motive le petit truc qui essaie de remuer, et là c'est carrément à gerber, il ne bouge plus du tout son corps à partir du bassin, c'est pathétique. 

Allez, je dis, je supporte plus de le voir comme ça, on l'endort. 

L'assistante ramasse le petit tas de poils informe et le pose sur une table, en l'entourant de ses mains. Je prépare une seringue d'anesthésique, médétomidine et kétamine, le cocktail pré-barbiturique. 

j'approche la seringue du plat chaton sur la table. Qui se retourne, se met à miauler de petits "mi..mi..mi" et me regarde. 

Ma main retombe. Découragée. la boule au ventre. 

Ben non, je peux plus, là. Je réfléchis. Nan, plus possible, il veut vivre, ce chaton. 

Je balance médétmidine et kétamine à la poubelle.

Allez, je dis à l'assistante, on lui laisse une chance. Si demain ça va pas mieux, il y passe. 

On commence par une perfusiosn sous cutanée pour réhydrater. Au passage, tiens c'est une femelle. Elle est vilaine comme tout, toute maigre, déshydratée, y'a de la diarhhée collée aux fesses, des croûtes dans les oreilles, c'est pas gagné...

Deux heures plus tard, le truc a l'air un peu réanimé. Ca trainasse toujours de l'arrière train, mais ça semble nettement mieux coordonné de l'avant. 

Je tente l'alimentation liquide dans une seringue. Ca déclenche une tornade: la petite chose veut vivre, manger et vivre....

Elle se boulotte 5 mL d'aliment hyper energétique et me croque les doigts tellement elle est fébrile. 

Hey, on se calme, petite chose informe qui pue. Tu vas t'éclater le bide, si tu vas trop vite. Ca miaule à tout va, maintenant...

Fin de journée, la petite minette se tient debout, elle attend fermement une nouvelle ration. 

On essaie de la boîte pour convalescent. 

Elle dévore, et me re-croque les doigts quand je lui retire la gamelle. 

Le lendemain matin,  quand j'arrive à la clinique, je vais droit sur la cage de la minette. 

Elle court partout, elle a la tête entière barbouillée de boîte que lui a donné le véto de nuit et elle a faim, mais faim!!!!

On a continué à la nourrir tout doucement. Au bout de trois jours, elle a compris que la nourriture ne manquerait plus et elle a arrêté de se jeter sur la moindre miette de nourriture. Et sur mes doigts. 

Au bout d'une semaine, elle avait doublé son poids d'arrivée, et la diarrhée de réalimentation s'est arrêtée. 

Au bout de dix jours, elle est arrivée à la maison, et j'ai présenté aux enfants notre nouvelle petite chatte, Kétamine du Frigo, qui n'était vraiment pas passé loin....

Petite Kétamine, qui à ce moment précis, ronronne sur ma couette de canapé. 

Petite minette tigrée, qui vient combler le vide laissé par Adji.

Elle s'en fout, elle a le ventre plein et elle ronfle.

 


photo-copie-1.JPG

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Samedi 12 mai 6 12 /05 /Mai 07:13

Hier soir, nous avons dit adieu à Adji.
Il s'était progressivement ralenti, retiré de la vie.
Cette semaine, je n'ai pas pu fermer les yeux sur cette évidence: Adji va mourir.
Il s'est arrêté de manger, de boire.
Mais il continué à venir faire des câlins, le soir. À ronronner et plissant les yeux de bonheur.
La décision fut difficile. Très.
Mais, en étant objectif, il était évident qu'il était temps.
Qu'est-ce que c'est dur. Triste et désespérant.
Plus jamais je ne verrais Adji.
Mon chat a épuisé ses neuf vies....

Tu vas me manquer, Maradjikun, Mufasa, Sensei, chachou....

Au revoir, Adji.
Embrasse Ostrale pour moi.

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Samedi 24 mars 6 24 /03 /Mars 10:40

Ce week end, avec les enfants, on va à VGE Land, aka Vulcania.

Oui, c'est un drôle de choix, pour passer un week end, je sais. 

Ce choix fut motivé par le choix de Pépère d'inviter ce week end mes frères, Pantoufle et Chouchou, présentés ici même dans un vieil article de je ne sais même plus quelle année.... et son pote et parrain de Junior, Adolfopal.

Quand ces trois-là viennent passer un week end à la maison délaissant leur doux foyers et leurs douces compagnes, c'est pas pour venir renifler les premières jonquilles à la campagne...

En général , c'est plutôt pour rester enfermés dans notre doux salon, délaissant le magnifique soleil printanier, afin de prendre part à leur fameux et apparement annuel tournoi des Boyz, tournoi consistant à jouer au foot sur Playstation.

Alors vazy que ça s'invective, que ça fait du trashtalk, que ça saute en l'air en disant non non, putain y'a pas péno, là, c'est quoi ct'histoire?

Donc, ce week end, avec les enfants, on va à Vulcania.

Totu de suite, une fois remis dans le contexte, ça parait moins con, hein?

J'aurais pu trouver autre chose de plus fun, mais j'aime bien VGE et son idée de parc d'attraction à caractère scientifique et éducatif, moi...

Et Clermont Ferrand est si joli à cette époque de l'année...

Bref, avec les enfants on est trop contents!!!

On prend notre valise, mon ordi et plein de films, on met tout dans la voiture, et ce soir, on dort dans un chouette hotel à Riom, enfin, un hôtel, quoi, on dîne au resto, on mate les films préalablement emportés et demain, visite de Vulcania.

Bref, une sacrée aventure. Du point de vue des enfants, tout du moins...

Le plus drôle dans tout ça , c'est que depuis 15 jours, depuis que j'ai préparé ce week end, Pépère répète en boucle "Vulcania, chmeuf chmeuf mif muf", un truc comme ça en faisant une très piètre imitation de Giscard...

A chaque fois que quelqu'un prononce le terme Vulcania dans cette maison, ayé c'est reparti "Vulcania, chmeuf chmeuf mif muf "

Les enfants sont traumatisés: Mais maman, pourquoi y parle comme ça papa, il a mal quelquepart?

Nan, laisse tomber, Fifille, ton père est juste complètement idiot, ça passera après son week end foot avec les Boyz, tu verras, il sera tout sage, on l'entendra plus!

Bref, tout à l'heure c'est le départ vers la grande aventure,

Clermont Ferrand, tiens-toi bien, nous voilà!

 

 

 

 

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 17 mars 6 17 /03 /Mars 17:48

Le retour des beaux jours fait bien plaisir à Easy... Bon, à moi zaussi, faut avouer. Et à Junior aussi, qu'on ne voit pas sur cette photo pour cause de détalage trop rapide à travers vignes... Bref, ça fait plaisir. Le retour d'Adji à la maison aussi, ça fait plaisir. Globalement, ça va, du coup. Le seul problème, avec le retour du printemps, c'est que Potiron, il a découvert son "moi" chasseur. Et qu'il a décidé de chasser, tuer et plumer des oiseaux à tour de bras. À la maison, il les plume, c'est plus rigolo... Con de chat.
Par Molette
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 15 mars 4 15 /03 /Mars 12:02

Adji va super bien... L'urée et tout le bazar sont redescendus en flèche. Un petit craquage, donc, pas la fin de vie appréhendée. Il rentre ce soir à la maison, youpi!
Par Molette
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 13 mars 2 13 /03 /Mars 16:32

Adji, c'est mon chat à moi. 

Il a bientôt onze ans. 

Je l'ai récupéré quand je faisais des gardes, en quatrième année, il y a bien bien longtemps...

A l'époque c'était un petit chat de rien du tout. Trois - quatre mois, un tigré et blanc banal, comme il en nait des pelletées chaque printemps. 

Il est arrivé en urgence sous le bras de sa maîtresse, une mama beur accompagnée de ses cinq enfants.

Ce con de chat avait sauté du 7 ème étage. 

Il s'était fracassé sur le trottoir, en bas. 

Et encore, fracassé c'est un doux euphémisme. 

Avec ma cop's Patho Anomyme, qui faisait les gardes avec moi, on fait les radios et là, misère, y'avait un chouette nombre d'os tout cassés... Les deux radius, les deux ulna, un col fémoral, le bassin en deux endroits différents... Un vrai puzzle, le minou. 

Et pis comme c'éatit un tout petit chat, les fractures des avant bras, c'était du multi-esquilleux de chez multi-esquilleux. Un feu d'artifice d'esquilles....

Donc, bon, pas terrible, terrible, l'avenir du petit minou de la cité. 

Bien évidemment, la dame, elle pouvait pas du tout payer pour les frais que tout ça allait engendrer. 

Gentiment, elle a payé la consult et les radios, et elle s'en est allée, avec ses cinq enfants mais sans le chaton. 

Qui est resté sur la table de consult. 

En face de moi. 

Ce con de chat , il ronronnait tout ce qu'il pouvait en me regardant, les yeux mi-clos et en patounant la table de consult avec ses pattes toutes cassées en feu d'artifice d'esquilles. 

Con de chat. 

Le Doléthal est resté dans l'armoire, ce soir-là. 

Plutôt, j'ai pris le téléphone. 

Applelé Pépère, qui à 500 km de là regardait tranquillement un match de foot, tout à fait ignorant du fait qu'un chaton tout con venait de se fracasser du haut de 7 étages et, après avoir été abandonné par ses propriétaires, avait fait fondre la véto chargée du cas, qui allait annoncer à son petit ami qu'elle adoptait le chaton suicidiaire.

Salut Pépère, je crois bien que je viens d'adopter un chaton. 

Quoi?!!

Ben oui, attends je te raconte....

(récit exhaustif et gorgé de détails attendrissants et larmoyants)

Rhhhaaaaa, tu fais chier avec tes animaux... Attends, y'a but, y'a but!!!!! il est mangifique, c'est Adji qui marque, c'est trop beau!!! Bon, ok pour le chat si tu l'appelles Adji.

Ben oui, Adji, Matou ou Corbeille à papier, moi je m'en fous tant que je peux ramener la petite boule d'amour dans ma maison. 

Pour le retour à la maison, ça n'a pas été tout de suite. 

D'abord, on a retiré la tête de fémur séparatiste. 

Ensuite on a enlevé les testicules. 

On a rajouté un tatouage dans une oreille.

Et on a laissé reposer 3 semaines en cage, histoire de rassembler les multi esquilles des patounes avant. 

Et pis ce fut le ramenage à la  maison. 

Adji est le chat le plus gentil du monde. Il est super fort en calin et en ronron.

Il est trop fort pour dire je t'aime en fermant à moitié ses yeux. 

Petit,  il dormait sous ma couette, enroulé au creux de mon ventre. En plein milieu de la nuit, il m'enfonçait ses griffes dans le ventre, juste pour voir.

C'éatit vite vu, il se faisait dégager doucement, eut égard à ses multiples fractures, mais fermement. 

Il s'en foutait, il remontait aussi sec. 

Adji, il a gardé une démarche de déglingo, il a les avant-bras arqués on dirait un bouledogue, le cul tout serré et il marche tout de traviole. 

Ca ne l'empêchait pas de me suivre dès que je partais en balade avec Ostrale. 

Et de se coucher en miaulant au secours au bout de dix minutes. 

T'as l'air con, en balade en forêt avec un chat qui ronronne dans les bras...

Adji, il a gardé un certain désamour pour tout ce qui touche au médical depuis son hospitalisation. Alors il est super chiant à soigner: injection, comprimé, tout est galère avec lui. 

Adji, il a onze ans, et il est insuffisant rénal depuis cinq ans. 

Il mange une alimentation adaptée, et depuis quatre mois, il a son cacheton d'IEC tous les jours. 

Tous les jours. 

Putain de con de chat. Elles piquent, les griffes d'Adji tous les jours....

Adji, ce soir, il est à la clinique sous perf. Hier, je l'ai amené pour doser son urée vu qu'il avait l'air tout pas bien, tout sec. 

La machine a dit 3.2. 

C'est pas bon du tout du tout. 

Les autres valeurs sont pas bien non plus.

Adji, il a toujours laissé les enfants lui faire les pires misères, malgré les fractures et l'arthrose. 

Mais pour poser le cath, je te dis pas...

Adji est sous perf. 

Il va redémarrer cette fois encore, je le sais.

Mais ça va devenir de plus en plus difficile de le garder à flot. Et il faudra suivre le même cheminement que pour Ostrale. 

Et finir par rendre les armes et le laisser partir. 

Mais pas tout de suite, j'espère. 

Parce que Adji, je ne peux pas encore le laisser partir. Pas possible. 

Alors, il va redémarrer, revenir à la maison, faire des calins le soir et chasser ses souris pour encore un moment. 

Point à la ligne.

Nonmého. On va pas se laisser emmerder par un con de chat, quand même.


P1010388



Par Molette
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Samedi 10 mars 6 10 /03 /Mars 10:18

 Deux semaines plus tard, retour de le gentille madame et de son bébé.

Un passage rapide à l'accueil, sans rendez vous.

La minette ne boit plus comme un trou, et n'inonde plus sa litière.

Tout va bien, quoi!

 

Pfiou...

Pas besoin de la revoir en consultation...

On valide le changement d'alimentation et hop, une PUPD résolue sans pleurs de bébé!

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 10 mars 6 10 /03 /Mars 09:19

 C'est une petite minette qui vient en consult.

Elle est toute jeunette, un an tout au plus.

La madame qui tient la caisse a l'air toute gentille, elle porte un bébé dans une coque auto, un gros bébé joufflu qui dort à poings fermés.

Tant mieux.

Les bébés en consult, j'adore, mais seulement quand ils dorment tout du long.

Parce que, bon, même si j'aime plutôt bien les bébés, quand y'en a un qui pleure en consult, déjà on perd le fil, et on perd la mère aussi, vu qu'elle est toute stressée par les pleurs du bébé, et du coup elle écoute rien de ce qu'on lui dit, elle veut juste se barrer chez elle vite fait et que son bébé arrête de pleurer.

Autre cas de figure, la mère pas stressée, qui ne s'en fait pas trop quand le bébé hurle à pleins poumons, il s'exprime dit-elle en souriant , et en parlant fort pour couvrir les hurlements de l'être qui s'exprime.

Bon ok, il s'exprime, mais moi, je supporte que moyennement... J'ai les ovaires qui font des noeuds et des triples saltos piqués, et les seins au bord de la montée de lait...

Pas facile du coup de garder une esprit clair et logique, et de pouvoir réfléchir sereinement.

Alors pour une consultation vaccinale quand tout va bien, ça va, on abrège juste un peu et on tape pas trop la discute, mais sur une consult pathologique, des fois c'est juste la misère.

Dans ces cas-là, je passe beaucoup de temps devant mes appareils d'analyse, loin de la salle de consultation...

Donc globalement, les consult avec les bébés dans les nacelles ou les cosy, j'appréhende.

Ce coup-ci, il a l'air cool le bébé. Il dort vraiment bien.

Et tant mieux car le motif de consultation est "boit beaucoup".

Alors au début, pas de panique, PUPD, c'est bon, on connait, diabète, insuffisance rénale, pyomètre, tout le toutim...

Mais rapidement, en regardant le dossier, ça se corse: la minette a un an, elle est stérilisée et mange correctement, pas d'autre signes cliniques que la PUPD.

Pourvu que le bébé dorme bien, parce que là, va falloir chercher un peu.

Du coup, j'essaie de voir si le motif de consult n'est pas un peu exagéré. Des fois, les gens , ils n'ont pas de notion de la norme, alors ils s'affolent pour rien.

Bon, non, y'a pas d'exagération, la minette boit comme un trou et inonde littéralement sa litière tous les jours.

Putain, y'a vraiment une merde, allez hop, faut y aller.

Un coup d'oeil au bébé, il dort vraiment très bien, ce bébé.

J'explique à la jeune femme gentille que on va chercher ce qu'il se passe, et que ça peut prendre un peu de temps. J'ai le secret espoir que ça la gave de rester avec le bébé, et qu'elle rentre chez elle en me laissant la minette, le temps des examens complémentaires.

Caramba, encore raté.

Pas de problème, me sourit-elle, je n'ai rien de prévu cet après midi.

Bon ben voilà, c'est très bien tout ça, mais quand faut y aller, faut y aller.

Prise de sang, bilan bioch, évidemment rien du tout.

Le bébé a ouvert un oeil, et l'a refermé. Mais il a ouvert un oeil. Et il est très couvert, comme il fait -10 °C dehors, et la gentille madame ne l'a pas découvert en arrivant chez nous, où il fait un honnête 20 °C.

Je lui trouve les joues rouges.

Il va avoir chaud, ce bébé, dans pas longtemps.

Echo de la vessie, cystocentèse, analyse d'urine, rien du tout, sauf évidemment la densité urinaire effondrée. C'est de l'eau, son urine.

Dans ma tête, je commence à partir sur des hypothèses chiantes type diabète insipide, test de restiction en eau, test à la desmopressine.

J'aime pas bien, tout ça, je maitrise pas trop et j'ai toujours peur de me planter.

Le bébé est maintenant réveillé.

Il est pas loin de 16h30, ce qui en langage universel de bébé signifie que c'est l'heure du goûter, et qu'il commence à faire faim.

Et un bébé qui a faim, c'est pas bon du tout.

Pour le moment, il ne dit rien. Il a les joues très rouges, il est toujours ligoté dans sa coque, mais il ne dit rien.

Je le regarde du coin de l'oeil pendant que je rentre les résultats des premières analyses sur le dossier de la minette.

Il ressemble à une grenade dégoupillée, qui n'attend qu'un petit choc pour exploser.

Alors, en dernier recours, je décide de faire un iono, avec le sang déjà prélévé.

Et là, miracle, enfin quelquechose à se mettre sous la dent!!!

Une hypernatrémie!!

Et en plus, la gentille dame, pendant le recueil des commémos m'a signalé un changement d'alimentation récent.

Ayé, ayé, j'ai quelquechose de concret, logique et en plus simple à vérifier!!!

Je vais pouvoir plier avant l'explosion du bébé dégoupillé!!!

Je retourne en consultation.

La gentille maman est toujours souriante, le bébé toujours à ses pieds, dans sa coque.

Il est maintenant muni d'une tétine, un vain effort pour regoupiller la grenade.

Sous la tétine, il grimace.

C'est imminent.

Madame, il est possible que l'alimentation de votre minette soit trop salée, et c'est pour cela qu'elle boit beaucoup, et donc qu'elle urine beaucoup aussi.

Nous allons essayer de procéder à un changement alimentaire pour passer à des croquettes pauvres en sel pour voir si cela résoud le problème. Suivez-moi, nous allons à l'accueil et je vous donnerai les croquettes en question.

Sauvée!! Nous sortons de consultation, et arrivées à l'accueil, je suis sauvée, maintenant, il ne reste plus qu'à laisser faire l'assitante. 

Moi, je vérifie les teneur en Na+ des croquettes et je lui donne la plus hyposodé, et un rendez vous de contrôle. 

Le bébé vagit, il a craché la tétine. 

Au revoir madame, à dans 15 jours. 

Je tourne les talons, et repart dans ma salle de consult. Je ferme la porte et commence à nettoyer la table en vue du rendez vous suivant.

Au loin, j'entends les cris du bébé qui se met à hurler. 

 

Par Molette - Publié dans : couché tard
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés